Atelier de photographie

Construire sa chaîne de tirage

Stage théorique et pratique :

Construire sa chaîne de tirage

Crédit Photo : Simon Jourdan

La charte EDN – RGB256 fournie avec EDN

Courbe de linéarisation du cyanotype

Courbe de linéarisation d’un cyanotype

Durant deux jours, dans un stage réservé à 4 participant.e.s seulement, vous allez apprendre à construire votre chaîne de tirage, étape par étape, afin de devenir autonome et de gagner en régularité. Pour ce faire, durant toute la durée du stage, vous allez vous initier à la pratique d’un procédé de tirage contact aussi appelé procédé à noircissement direct, à choisir entre ces trois procédés anténumériques, à  savoir :

  1. le cyanotype
  2. le papier albuminé
  3. l’aristotype au collodion

L’idée est de vous permettre, en fonction de vos projets personnels ou d’une série à venir, de travailler sur des supports poreux tels que le papier, le tissu, le bois, le béton, etc. et d’anticiper les spécificités de ces supports.

Durant les deux jours, en petit comité, l’accent sera mis sur votre pratique personnelle, avec le calage complet d’une chaîne de production de A à Z, à savoir :

  • le choix des supports (papiers, tissu, etc.)
  • la préparation des supports (encollage, etc.)
  • la prise en main et utilisation du logiciel Easy Digital Negatives *
  • la génération des courbes de linéarisation, procédé par procédé
  • la réalisation et l’impression des contretypes numériques
  • l’exposition des supports (et le choix des insoleuses)
  • la finition des tirages

En effet, trop souvent, les personnes aimant les procédés anténumériques ont du mal à gagner en régularité et surtout, peinent à exploiter pleinement les rendus, l’étendu des gammes de gris (ou bleus ou noirs ou marrons) et surtout, et surtout, se heurtent à une difficulté majeure : comprendre et assimiler les particularités des différents procédés. Parce qu’un tirage au cyanotype ne doit pas être exposé de la même manière qu’un papier albuminé par exemple, il est primordial de comprendre ce que nécessite chaque procédé de tirage et d’adapter la méthode de préparation du support (encollage, enduction, etc.) ainsi que le contretype ou internégatif qui sert à réaliser ledit tirage.

A l’issue du stage, chaque stagiaire repart avec un support de formation (format PDF)  lui permettant de continuer la pratique à domicile, ainsi que des vade-mecum des trois procédés utilisés durant les deux jours.

* Easy Digital Negatives – aussi appelé EDN – est un logiciel gratuit développé par Peter MRHAR qui fonctionne en ligne ou sur ordinateur. Il permet la création de courbes de linéarisation, utilisables avec Adobe Photoshop ou GIMP. Il permet aussi de tester la qualité et la régularité de l’étendage de vos solutions. 

 

DURÉE : 2 JOURS soit 16 HEURES
NIVEAU: Débutant / Intermédiaire
PARTICIPANTS : 4
LIEU DU STAGE : Studio Dazzle / Paris XXème

Masques de protection jetables, gel hydroalcoolique, matériel de labo, chimies et supports (papiers), support de formation et vade-mecum mis à disposition.

Prochaine date : 

Second semestre 2022 – A définir

TARIF UNIQUE : 350 euros TTC
Le prix englobe la fourniture des supports (papier), des supports de contretypes numériques, l’impression, la fourniture des chimies et les EPI (lunettes, gants, etc.) ainsi que la fourniture d’un vade-mecum reprenant l’ensemble des formulations utilisées.

Programme de votre stage

Easy Digital Negatives

EDN ou Easy Digital Negatives

Contretype

Contretype sans et avec courbe de linéarisation pour cyanotype

INTRODUCTION :

Lors de ce stage semi-privé, vous devez faire le choix d’un procédé de tirage, à savoir le cyanotype, le papier albuminé ou l’aristotype au collodion.

Le cyanotype est un procédé de tirage photographique monochrome couleur qui permet d’obtenir des tirages bleu de Prusse. Cette technique a été mise au point par le scientifique et astronome anglais John Frederick William Herschel en 1842. Simple d’utilisation au premier abord, ce procédé, qui est assez flexible, offre des opportunités de tirage sur de nombreux types de supports poreux : papier, tissu, bois, béton, etc.

Le papier albuminé est un procédé de tirage photographique monochrome, inventé en 1850 et qui fut le plus couramment utilisé au XIXe siècle. Ces rendus vont du brun, au noir en passant par le sépia et son aspect final va du mat au brillant, en fonction de la formule. Possédant un meilleur contraste que le papier salé, le papier albuminé est particulièrement adapté à de nombreux types de supports papier. A ce titre, il permet le tirage sur des grammages fin (de 30 à 90 g / m²).

L’aristotype au collodion est un procédé de tirage photographique monochrome, pré-industriel, inventé en 1861 et qui fut en vogue des années 1860 à 1920 environ. Possédant une belle brillance, ses rendus vont du marron au noir, en passant par différentes teintes comme le violet et ce, en fonction des virages utilisés. Particulièrement adapté à de nombreux types de supports, il permet le tirage sur des matières comme le papier, le carton, le bois, etc. Il est facile d’utilisation et ses solutions, après préparation, sont très durables dans le temps.

Ce stage permet aussi de découvrir le calage complet d’une chaine de production, avec comme point d’orgue la prise en main du logiciel gratuit Easy Digital Negatives et la réalisation de contretypes numériques et des différentes possibilités offertes par les technologies d’aujourd’hui.

Le déroulé du stage est le suivant :

JOUR 1 :

10h0010h30 / Accueil
Accueil des intervenants & mises en garde sur la toxicité des chimies

10h3011h00 / Présentation du stage
Présentation du déroulement et de quelques pièces déjà réalisées

11h0013h00 / Les papiers
Préparation de la gélatine, choix, préparation et encollage des papiers

13h0014h00 / Pause déjeuner

14h0015h00 / Les chimies
Préparation des formules

15h0015h30 / Les contretypes
Introduction à la sensitométrie et à la création de courbes

15h3017h30 / EDN
Fonctionnement d’Easy Digital Negatives et prise en main des différentes fonctionnalités

17h3019h00 / Les supports
Préparation des supports adaptés

 

JOUR 2 :

10h0010h30 / Questions diverses
Revue des points évoqués la veille et réponses aux questions

10h3012h00 / Session pratique
Enduction des supports

12h0013h00 / Session pratique
Élaboration des courbes et impression des contretypes

13h0014h00 / Pause déjeuner

14h0017h00 / Session pratique
Tirage

17h0018h30 / Finitions
Opérations de séchage, montage, cirage, glaçage, etc.

18h3019h00 / Derniers moments
Questions diverses et rangement

 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

Matériel nécessaire à fournir par le stagiaire :
– deux photos au format TIFF ou JPEG en haute définition (300 dpi)
– Ordinateur portable avec logiciel de traitement et retouche d’image (si possible Photoshop)

Matériel fournit lors du stage :
– Masques de protection jetables
– Gel hydroalcoolique
– Tablier et gants
– Supports pour contretypes numériques
– PC portable, imprimantes (Epson 3880) et encres
– Papiers pour tirages et autres supports
– Chimies photographiques
– Pochette de protection pour vos tirages
– Support écrit et trois vade-mecum reprenant l’ensemble des formules communiquées lors du workshop

 

Crédits photo : Simon Jourdan & Vera Eikona